Seine-Saint-Denis (93)

Aubervilliers (93)

La ville participe au 10 mai depuis l’origine, en 2006. Dans son discours prononcé le jour de la commémoration, le 10 mai 2008, le maire, nouvellement élu, Jacques Salvator, a expliqué l’engagement de sa commune : "Désormais, le 10 mai, jour d’adoption de la loi TAUBIRA en 2001, est la journée des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions. A Aubervilliers, nous tenons particulièrement à participer à cette commémoration car l’histoire d’un pays est faite de période de ferveur et de progrès mais également de drames et d’oppression. La mémoire collective doit s’enrichir de toutes ces aspérités" (voir la totalité du discours dans la rubrique "Discours").

Une exposition à vocation grand public et pédagogique, installée dans le hall de la mairie, "1848, l’esclavage aboli", fut visible du vendredi 9 mai au vendredi 30 mai.

En outre, l’équipe municipale a invité les citoyens à participer, les 24 et 25 mai, à « un périple de la mémoire », « sur les traces des abolitionnistes ». Le long de la "Route des abolitions", dans l’Est de la France, visite du Fort de Joux où fut emprisonné Toussaint Louverture, précurseur de la naissance d’Haïti le 1er janvier 1804, puis la Maison de la Négritude et des Droits de l’Homme à Champagney qui rend hommage aux rédacteurs de l’article 29 du cahier de doléances condamnant solennellement l’esclavage, et enfin, Fessenheim, la ville natale de Victor Schoelcher, qui fit voter le décret d’abolition définitive de l’esclavage le 27 avril 1848, et Emberménil, le village de l’abbé Grégoire, député qui fit voter dès 1793 l’abolition complète de l’esclavage colonial.

Source : http://www.aubervilliers.fr/actu4705.html

Aulnay-sous-bois

La nouvelle équipe municipale a souhaité, pour la première fois à Aulnay, inscrire le 10 mai dans son calendrier de commémorations. La célébration eut lieu à 10 heures. Pour l’occasion, le maire Gérard SEGURA et Khady DIENG, maire-adjointe chargée de la citoyenneté, des droits de l’homme et du devoir de mémoire, ont également honoré la mémoire du grand poète et homme politique disparu en avril 2008, Aimé Césaire.

La municipalité souhaite faire de ces manifestations, des occasions de partage et d’échanges pour le plus grand nombre. Comme l’indiquait son communiqué de presse, "il ne s’agit pas seulement de lire un hommage rendu aux souffrances et aux luttes passées, mais de redonner une place centrale aux valeurs de fraternité, de liberté et de solidarité par ses initiatives et ses engagements".

Dugny (93)

L’association Les amis du soleil, présidée par M. Teddy Lacroix a rendu hommage les 9 et 10 mai aux artistes de la tradition antillaise dans la salle Henri Salvador (salle des fêtes). Près de 1000 personnes devaient y être accueillies en musique et danse. Elles purent aussi du 6 au 10 mai y visiter une exposition sur l’esclavage. Contact : Teddy Lacroix au 06 60 09 17 54

Exposition « L’abolition de l’esclavage » et des « Droits de l’Homme » Une exposition passionnante et des intervenants passionnés

Avec la participation de Monsieur Philippe Pichot, fondateur de l’exposition et de Monsieur Dorigny Marcel, membre du CPME et historien, cette exposition a permis de rappeler la difficile histoire de la route de l’esclavage, le combat pour les Droits de l’Homme et de rendre hommage à un grand homme, Aimé Césaire. Lors de l’inauguration, monsieur le maire en a profité pour féliciter un jeune dugnysien de 16 ans, Ruddy Bemma, lauréat d’un concours organisé par la Fédération des Oeuvres Laïques et de la RATP visant à lutter contre toutes les discriminations et le racisme.

Montreuil (93)

La Fédération nationale des salariés du secteur des activités postales et de télécommunication CGT a célébré le samedi 10 mai, de 10h à 3h du matin, le 160e anniversaire de la 2e abolition de l’esclavage en rendant hommage aux femmes et hommes, esclaves méconnus, qui conquirent leur liberté à force de résistances et de luttes. Au programme, débats, soirée culturelle dans le cadre du Festival international des Arts nègres.

Fédération nationale des salariés du secteur des activités postales et de télécommunication CGT 263 rue de Paris Case 545 93515 Montreuil Cedex Tél. : 01 48 18 54 00 Site : http://www.cgt-ptt.fr/ courriel : fede@cgt-fapt.fr

Illustrations : carrement graphic (affiche)

Pantin (93), scènes de l’histoire de l’esclavage en marionnettes

Spectacle de marionnettes, mercredi 7 mai, maison de quartier du Haut-Pantin, sur le thème de l’abolition de l’esclavage. 19h00, Maison de quartier - centre social du Haut-Pantin 42/44, rue des Pommiers - T. 01 49 15 45 11

Pantin (93), Poupées des Tropiques

L’association Poupées des Tropiques propose une série de poupées de la Caraïbe, d’Afrique, Afro-Américaine, de la diaspora noire en général, par Rosina Mondor. Pour le 10 mai 2008, une série spéciale représente des scènes de l’histoire de l’esclavage, qui peuvent servir de support pédagogique. Contact : Rosine Mondor au 06 60 93 35 26.

Pantin (93), semaine "Souvenons-nous d’eux"

du 19 au 23 mai, dans les quartiers, exposition, contes, projection-débat, soirée musicale : une semaine pour commémorer le 160e anniversaire de l’abolition de l’esclavage (1848-2008).

• Exposition sur l’esclavage aboli, du 19 au 23 mai Maison de quartier - centre social des Courtillières Av. des Courtillières voir sur le plan T. 01 49 15 37 00

• Lecture de contes, le 21 mai 14h, Maison de quartier - Centre social des Quatre-Chemins, Antenne Édouard-Vaillant - 42, av. Édouard-Vaillant voir sur le plan

• Projection-débat, le 22 mai autour du film « la marche des esclaves », avec la participation des associations Passerelle Noire et AHUEFA à 18h30, Ciné 104 104, av. Jean-Lolive voir sur le plan

• Soirée conviviale, le 23 mai Concert, slam, danse, chant, lecture de poème Avec les associations : Musik à Venir, La Tolita, Cœur des Antilles, Antilliaa, Wouri, Les Doigts Pirates, Les Femmes Médiatrices, poupées des Antilles. à partir de 19h, Salle Jacques-Brel 42, av. Édouard-Vaillant

Saint-Denis (93)

L’association « Jeunes Espoir de Paix », pour 2008, se focalise notamment sur les grands évènements comme le 160ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Elle participe aussi à la célébration officielle en centre ville. Pour le 10 mai 2008, à la maison de quartier Plaine, sont intervenues, notamment, l’association Caraïbe Culture (contes), et Poupées des Tropiques (scènes sur l’esclavage).

Contact : http://www3.unesco.org/iycp/fr/fr_sum_decade.htm http://www.seine-saint-denis.fr/Cultivons-la-Paix.html courriel : jeunesespoirdepaix@yahoo.fr Maison de Quartier Plaine, Allée Saint-Just, 93210 Saint-Denis la Plaine Téléphone : 01 49 98 15 90

Stains (93)

La municipalité de Stains a organisé les Rencontres Afro-caribéennes en partenariat avec le Conseil général et le réseau des médiathèques du 10 au 24 mai. Ces Rencontres se proposent de nous faire vivre la mémoire de l’esclavage, évènement qui se commémore depuis plusieurs années à Stains pour honorer toutes les victimes de ce trafic honteux. Expos, concerts, danse et cinéma ponctuèrent les deux semaines (du 10 au 24 mai) organisées autour du 160e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, qui débutèrent par un vibrant hommage à Aimé Césaire.

> Samedi 10 à 11h : inauguration officielle de la place Aimé Césaire, devant le monument de « l’Histoire au Présent » et hommage aux victimes du colonialisme, avenue Louis-Bordes. Au cours de cette matinée, allocution du maire, Michel Beaumale, et de responsables d’associations, une lecture de textes du poète par Jacky Ido était également au programme.

> Expositions - Samedi 10 mai à 15h30 - Médiathèque Jules Vallès. Autour de Toussaint Louverture. Inauguration de l’exposition « Esclavage, à quand l’abolition » à Jules-produite par le C.C.A.S et l’A.F.A.S.P.A. George Outte, « diseur de texte », a lu de court extrais sur l’esclavage en français et en créole. Julien Berger, chanteur lyrique, interpréta des chants à capella ( gospel, jazz) suivis des percussions du service municipal de la jeunesse.

> Moïse Zézé, peintre antillais - du mardi 13 mai au vendredi 24 mai

> La chambre des Merveilles - JeudI 15 mai de 10h00 à 11h00 - Espace Paul éluard - « Instruments et musique afro-caribéenne »

> Concert - événement - Samedi 17 mai à 20h30 - Espace Paul Eluard. Kolo Barst, fervent défenseur de la culture martiniquaise, mène le combat de la réhabilitation des cultures noires. David Walters,DJ et artiste reconnu (première partie de Lenny Kravitz, Morcheeba, Jamiroquai), a donné naissance à un étonnant répertoire empreint de Beats électronique et de folk acoustique, sous influences afro-caribéennes. Grand admirateur De Kolo Barst, il devait le rencontrer pour la Première fois sur scène. 20h30 - Concert Kolo Barst 21h30 - Rencontre Kolo Barst / David Walters 22h00 - Concert David Walters

> Spectacle - Dimanche 18 mai à 16h00 - Espace Paul-Eluard - Bumba Meu Boï.

> Concert - Mercredi 21 mai à 18h00 - Ecole Municipale de Musique et de Danse - Musiques des Amériques, sous la direction de Zahia Ziouani.

> Cinéma - débat - Retour à Gorée (2008) - De Pierre-Yves Borgeaud - Avec Youssou N’Dour. Jeudi 22 mai à 20h00 - Espace Paul Eluard

> Danse hip-hop - Samedi 24 mai à 20h00 - Espace Paul Eluard Conquistadors - soleil noir - De la Compagnie Aktuel Force. Seul sur scène, un danseur part à la recherche de ce qui le fait homme, sa construction personnelle semblant édifiée sur les ruines de celles de ses ancêtres. Au début était l’esclavage… destructeur de consciences, source de douleurs, de folie, de craintes et de peurs.

Une plaquette sur tous ces événements était disponible dans les lieux publics. Elle contenait un éditorial du maire, Michel Beaumale : « L’esclavage fut une abomination perpétrée, pendant plusieurs siècles, par les Européens à travers un inqualifiable commerce entre l’Afrique, les Amériques et les îles de l’Océan indien. Tant d’hommes et de femmes vendus comme du bétail et exploités dans des conditions inhumaines ! Aimé Césaire, qui vient de nous quitter, nous a raconté avec beaucoup de force et d’émotion cette réalité. L’esclavage a nourri le racisme. Le racisme, d’où qu’il vienne, est un crime du cœur et de l’esprit. Il abaisse, il salit, il détruit. Les premiers à combattre l’esclavage furent les esclaves eux-mêmes. Les révoltes étaient fréquentes, elles étaient sévèrement réprimées. Ce fut l’honneur de la Première République, en 1794, d’abolir l’esclavage dans les colonies françaises. Rétabli en 1802, il fut définitivement aboli le 27 avril 1848, à l’initiative de Victor Schœlcher. L’abolition de 1848 est un moment décisif de notre histoire : l’un de ceux qui ont forgé l’idée que nous nous faisons de notre pays, en tant que terre des droits de l’Homme. »

Visiter le site internet : http://www.ville-stains.fr/10_temps_libre/saison_culturelle/pages/mus_monde_240508.html

Tremblay-en-France

Dans le cadre de la 3è journée des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions qui s’est tenue le 10 mai 2008 au Château de la Queue, François Asensi, Député-maire et la municipalité ont tenu à rendre un hommage à Aimé Césaire. Plusieurs de ses textes ont été lus par les jeunes des Maisons de quartier et des spectacles musicaux réalisés par les associations Feeling West Indies, Unity-x, 10scipline et Yin et Yang.

Pour en savoir plus : http://www.tremblay-en-france.fr/page/p-13/art_id-4397/

Portfolio

© Rosine Mondor. Poupées des Tropiques © Rosine Mondor. Poupées des Tropiques Inauguration de l'exposition. © Mairie de Dugny © Mairie de Dugny Le 10 mai 2008 à Tremblay-en-France : hommage à Césaire 10 mai 2008. Affiche de Tremblay-en-France


 

Suivez l'actualité du CNMHE
sur Facebook et Twitter

CONTACT

Président :
Frédéric REGENT
Lui envoyer un message

Directrice:
Angèle LOUVIERS
Lui envoyer un message

CNMHE
Ministère des Outre-Mer
27 rue Oudinot 75007 PARIS

LIENS

Autres liens...

Accueil du site | Crédits