> Retour à la liste

mai 2016


10 MAI 2016 :Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions
Partager cet article sur :

JPEG - 1.5 Mo

La Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions du 10 mai 2016 placée sous le patronage du Président de la République marque le 15e anniversaire de la reconnaissance par la Loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité.

Cette journée organisée à Paris dans les jardins du Luxembourg par le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage présidé par Madame Myriam COTTIAS, a été aussi marquée par la présence de Jesse Jackson, compagnon de route de Martin Luther King militant des droits civiques, qui dans un discours a expliqué que « Les descendants des esclaves doivent maintenant être dans les grandes écoles. Aujourd’hui nous sommes libres, mais pas égaux. Les descendants des esclaves doivent être des employeurs et non des employés. »”

Lors de cette cérémonie de commémoration le chef de l’État François Hollande a annoncé la création d’une fondation pour la mémoire de l’esclavage

"Je souhaite donner à la France une institution qui lui manque encore, une fondation pour la mémoire de la traite, de l’esclavage et de leurs abolition.

Le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage se réjouit de cette annonce.

En effet en faisant le bilan et en constatant l’étroitesse institutionnelle du CNMHE la présidentes du Comité National et la majorité e ses membres ont depuis un an, construit le projet de « Fondation pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage » qui a été annoncée par le Président de la République le 10 mai dernier.

Après évaluation des différentes formes juridiques possibles, le CNMHE a proposé aux plus hautes autorités de l’ETAT la création d’une Fondation selon un périmètre proche du rapport Glissant (Mémoires des Esclavages).

Telle que le CNMHE l’a définie, la « Fondation pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage constituera une structure de médiation, un carrefour de rencontres d’opinions et d’initiatives diverses : elle impulsera des réflexions sociétales autour de questions « sensibles » ; elle créera des actions fédératives et consolidera un maillage citoyen du territoire ; elle sera un relais d’information des actions et des initiatives de mémoire et d’histoire ; elle soutiendra et valorisera la création artistique (en partenariat avec les structures déjà existantes comme le Memorial ACTe) ; elle nouera des partenariats institutionnels au niveau national et international ; elle soutiendra la recherche et la formation à tous les niveaux.

À l’heure où d’importantes structures de médiation sont créées à l’international (comme le International Slavery Museum de Liverpool) ou vont l’être (comme le National Museum of African-American History & Culture au sein du complexe Au terme de son mandat, le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CNMHE) estime nécessaire de franchir une nouvelle étape afin de prolonger l’acquis symbolique de la loi 2001 et d’asseoir la reconnaissance et l’inscription publique nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et des luttes pour leur abolition.

Cette fondation ajoute François Hollande"diffusera la connaissance de l’esclavage, de la traite mais aussi tout le combat des abolitionnistes"...

"Elle rassemblera toutes les mémoires et tous les Français, que leurs racines soient en Outre-mer, dans l’hexagone ou à l’étranger. "

Le chef de l’État a confié demandé à Lionel ZINSOU économiste franco-béninois Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin, de présider la mission de préfiguration. Il réunira autour de lui une équipe de personnalités ultramarines. Il présentera son rapport à l’automne, l’automne, c’est tout de suite après l’été, donc c’est très vite. La Fondation pourra être créée avant la fin de l’année.

C’est un projet ambitieux qui est lancé ; c’est le hurlement poussé par Aimé Césaire dans « Moi Laminaire : « vous n’avez pas le droit de laisser couper le chemin de la transmission ».

 

Suivez l'actualité du CNMHE
sur Facebook et Twitter

CONTACT

Président :
Frédéric REGENT
Lui envoyer un message

Directrice:
Angèle LOUVIERS
Lui envoyer un message

CNMHE
Ministère des Outre-Mer
27 rue Oudinot 75007 PARIS

LIENS

Autres liens...

Accueil du site | Crédits