> Retour à la liste

mai 2017


23 MAI journée nationale en hommage aux victimes de l’esclavage
Partager cet article sur :

Pour la première fois, une « journée nationale en hommage aux victimes de l’esclavage colonial » est officiellement organisée ce 23 mai.

Cette date s’est ajoutée au 10 mai, jour de commémoration de l’abolition de l’esclavage.

Depuis 2006, la mémoire de « la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions » est honorée chaque 10 mai.

La loi dite « égalité réelle outre-mer », adoptée le 28 février dernier a ajouté en son article 75 une « journée nationale en hommage aux victimes de l’esclavage colonial », qui est fixée au 23 mai en modifiant la loi n° 83-550 du 30 juin 1983 relative à la commémoration de l’abolition de l’esclavage.

Ainsi aux termes de l’aliéna 3 modifié de La loi n° 83-550 du 30 juin 1983 relative à la commémoration de l’abolition de l’esclavage il est stipulé : « La République française institue la journée du 10 mai comme journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, et celle du 23 mai comme journée nationale en hommage aux victimes de l’esclavage. »

A l’occasion de cette journée nationale de commémoration en hommage aux victimes de l’esclavage, le CNMHE a organisé, au Panthéon, une exposition "

Les noms de l’abolition" dédiée à la fondation de l’Etat civil des esclaves libérés par le décret de l’abolition, en présence de la ministre des outre-mer, madame Annick GIRARDIN. "La construction de la mémoire doit s’appuyer sur l’histoire." C’est en ces termes que Frédéric Régent, Président du CNMHE évoquait une dimension peu connue de l’abolition : l’accès à la citoyenneté.

L’établissement d’un état civil pour les nouveaux hommes libres sur la base des "registres d’esclaves" établis par leurs propriétaires selon un recensement précisant leurs noms, leurs surnoms et en leur attribuant un numéro en cas d’homonymie. La majorité de ces registres n’existent plus aujourd’hui.

Ce 23 mai sera marqué par des cérémonies républicaines à l’Assemblée nationale et dans plusieurs villes de banlieue parisienne, mais aussi par une cérémonie œcuménique à la basilique de Saint-Denis, avant une soirée festive place de la République à Paris organisée par le CM98

 Cérémonie départementale dans l’Oise, parc municipal, allée Nelson, Creil (autour du monument des noms d’esclaves)

 Cérémonie nationale à l’Assemblée nationale

 Cérémonie départementale dans le Val-d’Oise, place Jean-Pierre Passe-Coutrin, Sarcelles (autour du monument des noms d’esclaves)

 

Suivez l'actualité du CNMHE
sur Facebook et Twitter

CONTACT

Président :
Frédéric REGENT
Lui envoyer un message

Directrice:
Angèle LOUVIERS
Lui envoyer un message

CNMHE
Ministère des Outre-Mer
27 rue Oudinot 75007 PARIS

LIENS

Autres liens...

Accueil du site | Crédits