Prix René Cassin

Éduquer aux droits de l’Homme est l’une des missions primordiales de l’école. Le Prix des droits de l’homme- René Cassin fut créé en 1988 à l’occasion du 40ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme pour favoriser l’apprentissage de la citoyenneté et des droits de l’homme dans les établissements scolaires. Il porte le nom d’un homme au parcours exceptionnel et exemplaire : René Cassin, prix Nobel de la paix, principal rédacteur, précisément, de la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948.

Il est décerné chaque année par le ministère de l’Éducation nationale et la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDDH), qui assure auprès du gouvernement un rôle de conseil et de proposition dans le domaine des droits de l’Homme, du droit et de l’action humanitaire et du respect des garanties fondamentales accordées aux citoyens pour l’exercice des libertés publiques.

Il récompense une action forte et exemplaire, éventuellement inscrite dans un projet d’établissement, qui porte sur un thème lié à la promotion et à la protection des Droits de l’homme en France et à l’étranger. Tous les élèves de collèges, de lycées d’enseignement général et technologique et de lycées professionnels des établissements publics et privés sous contrat et des établissements à l’étranger peuvent y participer. Il récompense deux types de réalisations et d’engagement :
-  l’un, thématique, récompense des travaux collectifs (mémoire, CD-ROM, DVD, site Internet…) produits par les élèves sur un sujet qui varie chaque année ;
-  l’autre plus général, distingue tout projet d’établissement s’inscrivant dans le cadre de la promotion et de la mise en oeuvre effective des droits de l’Homme. Cette deuxième catégorie privilégie les réalisations, l’engagement et/ou les actions concrètes d’un groupe d’élèves, d’une classe, d’un groupe de classes, d’un établissement, d’un groupe d’établissements, sans aucune restriction thématique. Des mentions spéciales peuvent être attribuées.

En 2008, la célébration du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme le 10 décembre a mobilisé l’ONU et, bien sûr, la France. Le ministère de l’éducation nationale s’y est associé en invitant les écoles et les établissements scolaires à mener des projets éducatifs autour de cet événement. Le thème du Prix des droits de l’homme-René Cassin était : "1948-2008 : la Déclaration universelle des droits de l’Homme aujourd’hui". Les élèves étaient en particulier invités à s’interroger sur le chemin parcouru depuis 1948. Des ressources pédagogiques spécifiques ont été proposées dans le cadre des "Itinéraires de citoyenneté", un partenariat avec l’association Civisme et Démocratie.

Sur proposition du comité pour la mémoire de l’esclavage, depuis plusieurs années la traite, l’esclavage et leurs abolitions sont intégrés parmi les projets éligibles. Parmi les lauréats, plusieurs actions menées autour de ce thème :

Au titre de 2008 :

- collège Paul Fort d’Is-sur-Tille (académie de Dijon). Dans le cadre d’un itinéraire de découverte (IDD) mêlant français, histoire et géographie, éducation civique, les élèves de deux classes de cinquième ont réalisé en équipe deux courts romans historiques : Mon enfance volée, et N’Djilema, l’enfant esclave . Les ouvrages ont été présentés au CDI du collège et à la bibliothèque municipale. Ils ont ainsi contribué à mieux faire connaître l’esclavage et la traite négrière. Le prix a été remis le 7 novembre.

Au titre de 2007 :

- Lycées, catégorie prix spécial : lycée professionnel privé ORT de Lyon (69) pour la réalisation de peintures murales et leur mémoire dans le cadre de leur projet « Esclavage un passé toujours vivant aujourd’hui ». Les lauréats de 1ère année de BEP-comptabilité et secrétariat ont axé leur travail intitulé "Esclavage un passé toujours vivant aujourd’hui" sur l’actualité de l’esclavage en Europe et dans le monde. Ils ont réalisé des peintures murales dans l’enceinte de l’établissement, qui représentent plusieurs périodes et différents thèmes, principalement celui de l’esclavage. Dans le mémoire adressé au jury national les lycéens relatent l’histoire de l’esclavage, de l’antiquité à nos jours, et abordent des thèmes tels que l’exploitation sexuelle, le travail des enfants, ou l’esclavage en Mauritanie.

- Collèges, catégorie prix spécial : Collège Victor Hugo de Saint-Yorre (03, académie de Clermont-Ferrant), pour la représentation théâtrale sur la vie du chevalier de Saint-George, qui a permis aux collégiens (tous niveaux confondus) de traiter du sujet de l’esclavage. Le chevalier de Saint-Georges, métis né esclave, fut célèbre pour ses talents de musicien et d’escrimeur et son parcours exemplaire pour la défense militaire de la République durant la Révolution française. La représentation théâtrale est rythmée tantôt par de la musique classique ou des chants extraits de l’œuvre de Saint-Georges, tantôt par de la musique africaine avec des tambours. Parallèlement au projet théâtral, les lauréats ont été initiés à l’escrime, au chant, au tambour et à différents instruments de musique, en comparaison avec ce que fut la vie de ce chevalier.

Le spectacle du collège Saint-Yorre sur la vie du chevalier de Saint-George, couronné par le prix Cassin en 2007

Palmarès 2006 :
- Collèges, catégorie prix spécial : collège H. Matisse de Nice pour le travail des classes de 4e et de 3e sur « l’esclavage du XVIIIème et XIXème siècle »,dans le cadre d’un itinéraire de découverte (IDD). Le projet de la classe de 4ème s’est déroulé en trois temps : · des recherches au CDI sur le sujet ; · un travail d’écriture qui a permis aux élèves de mettre en scène des personnages fictifs ; · une présentation orale à l’ensemble de la classe.

Portfolio

e spectacle du collège Saint-Yorre sur la vie du chevalier de Saint-George, (...) Le spectacle du collège Saint-Yorre sur la vie du chevalier de (...)

 

Suivez l'actualité du CNMHE
sur Facebook et Twitter

CONTACT

Président :
Frédéric REGENT
Lui envoyer un message

Directrice:
Angèle LOUVIERS
Lui envoyer un message

CNMHE
Ministère des Outre-Mer
27 rue Oudinot 75007 PARIS

LIENS

Autres liens...

Accueil du site | Crédits