Prix 2006

Le prix du comité pour l’année 2006 a été décerné à Mlle Audrey Carotenuto, pour sa thèse Les résistances serviles dans la société coloniale de l’île Bourbon (1750-1848), soutenue à l’Université de Provence, sous la responsabilité de Mme Colette Dubois (Laboratoire CEMAF-Aix).

Elle étudie les procédés par lesquels les esclaves se sont opposés au système esclavagiste qui les réduisait à des outils de travail dépourvus d’existence sociale, politique et juridique, dans le cadre spécifique de l’espace indo-océanique. Les modes d’opposition ont été caractérisés à travers une analyse approfondie de sources, principalement judiciaires, suivant deux axes méthodologiques.

Le premier, quantitatif, a consisté en la création d’une base de données répertoriant plus de mille affaires impliquant des esclaves et en son analyse par croisements de variables, amenant ainsi des éléments objectifs de connaissance des oppositions serviles à Bourbon. La thèse a ainsi mis en évidence le rôle central des Créoles, celui, tout aussi inattendu, des esclaves « à talent » ou encore l’influence de la conjoncture politique externe sur les pics de résistance.

Le second axe méthodologique, développé pour approfondir l’étude de toutes les formes de résistance, répertorie et organise celles-ci en distinguant les résistances de préservation, les résistances-rupture et les résistances-agression. Cette typologie est documentée par des études de cas permettant, dans une dimension plus micro-historique, de reconstituer des contextes précis où des esclaves sont sortis du « silence ».

Cette thèse fut ainsi l’occasion de participer à la déconstruction des schémas spécifiques aux îles sucrières atlantiques, trop souvent plaqués sur la réalité des îles Mascareignes, et de démontrer combien la Réunion ne fut pas cette île aux « esclaves paisibles » : le rapport de force entre esclaves et colons fut virulent ; la résistance y fut plurielle, peu spectaculaire dans l’ensemble mais quotidienne comme autant de moyens d’ajustement sapant et usant un régime colonial, perçu de plus en plus, dans l’évolution du monde, comme archaïque et finissant.

Portfolio

Révolte de Saint-Leu, 1811 Audrey Caroteno

 

Suivez l'actualité du CNMHE
sur Facebook et Twitter

CONTACT

Président :
Frédéric REGENT
Lui envoyer un message

Directrice:
Angèle LOUVIERS
Lui envoyer un message

CNMHE
Ministère des Outre-Mer
27 rue Oudinot 75007 PARIS

LIENS

Autres liens...

Accueil du site | Crédits